Accueil

Facebook Paper : Prochain grand média d’information ?

facebook paper

Avec Facebook Paper, le premier réseau social mondial est sur le point de devenir un média d’information à part entière. Courant janvier, Facebook devrait intégrer un agrégateur de news sur le modèle de Flipboard. Cette information a rapidement fait le tour du web mais les internautes sont-ils convaincus ?

 

Facebook Paper, de l’information dans nos fils d’actualités…

Les utilisateurs auraient accès via leur News Feed à des articles provenant de sites différents correspondant à leurs centres d’intérêts personnels grâce à leurs mentions « J’aime ». L’initiative du géant aurait l’aspect graphique similaire à un journal avec de grands visuels et semblerait être soit une application mobile à elle-seule soit une page web adaptée aux mobiles. De quoi peut-être faire trembler des start-ups telles que Flipboard, Feedly ou Zite.

 

…mais laquelle ?

Les nouvelles partagées proviendraient, selon Facebook, de sources fiables et proposeraient un contenu riche. Même si certains articles émaneraient de grands titres journalistiques tels que Washington Post ou encore le New York Times, on note quand même que sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, les Pure Players sont les sources les plus partagées : Huffington Post, Rue 89, Slate etc. Ce succès est dû à une information qui se déplace de façon illimitée et instantanée grâce au phénomène du crowd-sourcing et l’avènement des mobinautes ultra-connectés. L’information doit être partagée en temps réel et être adaptée aux écrans des nombreux smartphones notamment sous forme de photos et vidéos car ce sont les formats les plus lus et les plus partagés sur les réseaux sociaux.

 

Une volonté de partage de sources sûres

Facebook est devenu un media social par l’intermédiaire de ses utilisateurs qui partagent et lisent des articles partagés par leurs amis. Ainsi, chaque individu est devenu un média lui-même par le biais de ses partages. Cependant, les informations balancées à tout va sur la Toile ne sont pas forcément de qualité et ne sont pas toujours vérifiées. L’objectif de Facebook avec le projet Paper est de porter l’attention sur la qualité des contenus en imposant au lecteur du contenu légitimement fiable selon Palo Alto.

 

Un projet en route depuis bien longtemps

C’est un projet de longue date, cela fait plusieurs années que l’équipe de Facebook envisagerait d’introduire un système d’information au sein des News Feed mais le projet baptisé ‘Reader’ n’a jamais abouti et a laissé place à ‘Paper’. Le Vice-Président Produits de Facebook, Chris Cox, serait le leader de ce projet, accompagné de l’équipe News Feed ainsi que du designer Mike Matas. Ce dernier, fondateur de la start-up Push Pop Press, spécialisé dans l’interfaçage de livres digitales, s’est vu racheter son entreprise par Facebook en 2011. Bien évidemment, Mark Zuckerberg aurait été directement impliqué dans ce projet et aurait activement participé à la création de ‘Paper’.

 

A quoi ressembleront nos News Feed d’ici peu ?

En citant Isabelle Mathieu, consultante en réseaux sociaux, « Facebook se twitterise », et certains pourraient mal le prendre notamment la population jeune qui semble de moins en moins apprécier le réseau social qui fêtera ses 10 années d’existence en février. D’ici peu de temps, notre fil d’actualité présentera non seulement des informations de notre cercle privé, des publicités d’annonceurs sous formes de campagnes Facebook Ads et de vidéos qui se lancent automatiquement mais aussi des articles d’actualité. Ce surplus d’informations ne risque-t-il pas de tuer l’information ?

D’autant plus que Twitter, de son coté, est un réseau qui fonctionne parfaitement en termes de partage d’informations quotidiennes. Les utilisateurs n’ont aucune raison de changer leurs sources ce qui pourrait présager d’un succès de Facebook Paper loin d’être garantie d’avance.

 

Ce nouveau modèle plaira-t-il aux utilisateurs actuels ?

Récemment, tout particulièrement aux Etats Unis, Facebook n’est plus l’ami des jeunes. Le réseau social ne semble plus être un espace « cool » comme avant. La raison ? Tout simplement les inscriptions en masse des adultes et des seniors. Ceux-ci seront ravis de découvrir que Facebook peut être une plateforme instructive et proposant des contenus d’actualité et de qualité, ils n’y verront aucune raison donc de quitter le réseau. Cependant, les jeunes commencent déjà à substituer Facebook par Twitter. La cause de cela ne serait-il pas la complexité du réseau qu’est devenu Facebook ? A la base, c’était un simple réseau qui connectait les individus entre eux. Aujourd’hui, le réseau social de Zuckerberg propose une multitude de gadgets et on s’y perd. Les jeunes adoptent Twitter car c’est un média social dont le mot d’ordre est la simplicité. La génération Y migre vers un retour à l’essentiel et ne sont pas prêts de faire un pas en arrière pour retourner vers un réseau encore plus compliqué qu’avant.

Facebook est sur le point de prendre un risque majeur si le lancement de ce nouveau format ‘Paper’ voit réellement le jour. Comment réagira Twitter face à cette intrusion au sein de son monopole ? Le géant du micro-blogging a-t-il des soucis à se faire ? Celui-ci ne reste pas perplexe. Après avoir récemment changé de look sur son site web pour se rapprocher de l’allure des interfaces mobiles, Twitter semblerait préparer son propre service d’achats en ligne. Nous sommes sur le point d’assister à une métamorphose totale des modèles économiques des deux mastodontes du web. Nous sommes impatients de voir le résultat qui devrait se profiler d’ici quelques semaines.

 

Actualité traitée by Digital Trends – Agence digitale actweb

| |

Articles similaires

Laisser un commentaire

*